ARBALETE Watermael-Boitsfort 2017
  • Project: ARBALETE Année/Year: 2017 Statut: Achevé Situation: Watermael-Boitsfort Surface: 388 m²

    Planté d’arbres majestueux, le décor du square de l’Arbalète met en valeur un ensemble intéressant de villas bourgeoises de l’entre-deux guerres. Pour étayer la description du feuillet ‘Watermael-Boitsfort à la carte’, notons : la villa Mamet au n°3 qui affiche un modernisme épuré et a été rénovée il y a peu. Le numéro 40-42 de l’avenue de l’arbalète à quelques pas se démarque aussi par son illustre architecte (Brunfaut) et ses volumes et finitions sobres. Notons enfin la proximité des maisons Rombauts avenue de la tenderie 13 pour parfaire cet environnement de qualité. Récemment un certain nombre de projets contemporains y ont également pris place.
    La maison faisant l’objet du projet, bâtie dans les années 50 présentait un intérêt architectural plutôt léger mélangeant différents styles typiques des villas néo-classiques de cette époque.
    Les enjeux se basent sur trois axes distincts :
    1) produire une architecture en adéquation avec les besoins d’une famille nombreuse comprenant notamment 5 chambres et un espace bureau.
    2) répondre aux standards de performance énergétique du bâtiment
    3) respecter et dialoguer avec le contexte architectural et environnemental.

    APPLICATIONS
    C’est sur base de ces constats que va s’articuler le projet d’architecture en transformant les contraintes en opportunités. Le déplacement de la porte d’entrée, l’utilisation du sous-sol, le passage en toiture plate et l’extension permettent ainsi de répondre au programme dense des maîtres d’ouvrage tout en générant des espaces de grande qualité. Les espaces de séjour s’agrandissent et s’ouvrent sur différents niveaux pour favoriser l’épanouissement de la vie de famille nombreuse.
    La cage d’escalier est déplacée pour permettre une distribution optimale de l’ensemble des pièces à chaque étage et est accompagnée sur toute sa hauteur par un châssis marquant sa position en accentuant la verticalité de ce morceau de façade.
    Les volumes des différents niveaux sont construits en escalier et conservent la courbe de façade existante inscrivant la maison dans une expression plus moderniste honorant son voisinage remarquable.
    Finalement, l’isolation par l’extérieur se présentant comme la solution énergétique la plus performante entraîne par conséquent la question du nouveau revêtement de façade. Une brique de façade collée en plaquette de 2cm d’épaisseur est choisie comme élément de parement et reproduite sur toutes les surfaces, murs, acrotères et retours de baies. On s’oriente vers une teinte brune désaturée tirant vers le gris. Ce choix résulte entre autre de la volonté de mettre en valeur la végétation luxuriante et de s’y insérer tout en offrant une surface moins susceptible de se modifier au cours du temps.